Chers internautes,

Je viens de trouver une météorite dans mon terrain, au milieu d'un tas de pierres datant au moins 250 ans - un ancien pigeonnier - !

J'ai donc mené mon enquête et voici le résultat en suivant la méthode des 9 paramètres :

1 : - Le caillou réagit à l'aimant plus ou moins fortement. C'est bon signe. => Réaction très positive et puissante à de tout-petits et gros aimants

2 : - Le caillou présente une très mince croûte de fusion de l'ordre du 1/10ème de mm. => Absolument observable au microscope 100x, mais non photographiée

3 : - La croûte présente des cupules correspondant à de la matière en fusion arrachée lors de la traversée dans l'atmosphère (les regmaglyptes). => Observées également au 100x

4 : - Les regmaglyptes sont orientés et montrent des lignes de fuite ? => Observées au microscope 100x par plusieurs témoins

5 : - La pierre est elle orientée avec un bouclier frontal et une surface plus tumultueuse à l'arrière ? => Exact : voir les photographies ci-dessous

6 : - Observe t-on de petites billes (les chondres) sur la cassure de la pierre ? =>non observables sur des sidérites

7 : - Sur une plaque polie, pouvez-vous mettre en évidence des petites "flaques" métalliques ? => Vérification non effectuée

8 : - Après avoir poli une plaque métallique, puis l'avoir attaquée à l'acide nitrique, voit on apparaître des figures de Widmanstätten (bandes de largeurs diverses qui s'entrecroisent) ? => vérification non effectuée

9 : - Si vous avez pu calculer la densité de l'échantillon et avez trouvé : 7,85 à 7,77 ou 4,6 à 4,9 ou 3,23 à 3,66 : non calculée à ce jour, mais plus près du 8 que du 3.

=> Le poids est étonnant par rapport à la masse : deux petites boules de pétanque qui pèsent autant que six ...

* Sidérite :

Les sidérites sont des météorites métalliques constituées principalement de fer et provenant très probablement d'astéroïdes de quelques centaines de kilomètres de diamètre pulvérisés par une collision. Les sidérites proviendraient du coeur en fer-nickel de ces astéroïdes, suffisamment gros pour qu'un processus de différentiation conduise à une structure similaire à la Terre avec un manteau et un noyau. La structure appelée Widmannstätten est l'aspect que prennent lors d'un test chimique beaucoup de sidérites. Lorsqu'on les coupe, et que l'on attaque la surface obtenue à l'acide nitrique, il apparaît des figures caractéristiques dues à l'entremêlement de deux minéraux ferreux contenant de 6% à 16% de nickel, la kamacite et la taënite. C'est un excellent test pour savoir si l'on est en présence d'une vraie météorite. Parmi les sidérites, 90% sont ce qu'on appelle des octaédrites et ce sont elles qui réagissent de cette façon à ce test.

=> Il y a fort à parier que nous sommes en présence d'une sidérite octaédrite.

 

sidérite 5 Kgs

Prix demandé : 8 000 Euros en attendant l'identification officielle ...

Ecrire à gilles--roy@orange.fr