Les quatre maladies infantiles de GEI dans les Créatures en ESC2

 

L'État Spirituel Conditionnel Créaturel (Hommes et Femmes = ESC2) est la forme actuelle, entre mollécule et cellule (?), de nos âmes et de nos esprits lorsque nous mourrons corporellement (de l'embryon au vieillard, voir TA2) ou créée angéliquement par Dieu au début de la vie créaturelle terrestre.
GEI est l'acronyme du Grand Esprit Incréé : si ElleLui est pur et sans tâche, il en est tout autrement de notre petit esprit créé, même l'ayant réintégré en le choisissant à notre mort ou accepté à l'adolescence angélique. Car, dans le premier pas de la Création (20 milliards d'années) et après la naissance de la vie en petit réel (le système solaire), il est apparu un phénomène aléatoire et franchement douloureux, celui de son atteinte et de sa dégradation en ses créatures, qui sont la manifestation de ses maladies infantiles, pourtant nécessaires à sa croissance globale, jusqu'à provoquer l'urgence d'un second pas, absolument primordial à la continuité et à la réalisation intégrale de la Vie, ce merveilleusement universel plan de Dieu ...

Que nous en ayons "tout à foutre" ou "rien à branler" ne modifie pas grand chose au fait réaliste d'un changement d'état conditionnel à notre mort : ça touche l'orientation de notre RIP (Retour vers l'Incréé Pur), fait notre appartenance au chiel (refus de Dieu) ou au Ciel (choix de Dieu), mais ne règle ni ne soigne les maladies de l'Esprit dont tout le monde est atteint ! Elles sont sans doute le prix à payer pour la fondation de la vie et lors du second pas - la Vraie Vie en toute la Création - elles seront définitivement guéries afin de le permettre sans la décadence à sens unique du premier, même si d'autres difficultés surgiront, propres à l'évolution : nous ne sommes pas des mollusques - ni corporellement, ni spirituellement - et sans aucun obstacle ni épreuve, comme dans l'idéal paradisiaque parfaitement lisse - trop beau pour être vrai - qui avancerait vers le deuxième pas ? N'est-ce le grand travers du créaturocentrisme que de bloquer sur son confort atteint, quelque soit son état conditionnel, de son néant le plus stupide jusqu'au divin le plus sublime ?
Nous allons donc définir en SORI cette néguentropie de l'Incréé par les Créatures, car en figeant les choses dans un dualisme spirituel absolu tel que Paradis ou enfer, nul(le) ne résoud quoi que ce soit pour qui que ce soit, bien au contraire ! Car les Anges étant binaires -ESC2 et aussi nombreux que furent tous les vivants depuis leurs débuts, c'est très difficile aux âmes et aux esprits humains qui, dans leurs vies corporelles furent quadripolaires, de supporter le milieu angélique tel quel, au Ciel comme au chiel : l'impact énorme de milliards d'Anges sur notre réalité ESC2 nous pousse à tout binariser de manière simpliste et absolue, comparée à la Sagesse humaine de la Raison éclairée par l'Esprit en son Cœur.

Ce confort atteint en ESC2 (chiel et Ciel) souffre apparemment d'un complexe de supériorité sur l'humain vivant corporellement, principalement dû à sa nature conditionnelle d'état spirituel, notamment au niveau temporel : ayant toujours de l'avance sur nous, entre un siècle et un an en moyenne, les deux se croient structurellement tant au-dessus de cette "vallée de larmes" et de ses "sac à merde", que pas un esprit du Ciel ne renoncerait à la moindre mollécule de grâce divine pour notre corporéité et pas un esprit du chiel ne renoncerait au moindre atome de pouvoir sur nous, qui sommes leur bouffe !
Or, il y a quatre arguments qui invalident cette prétendue supériorité, que tout le monde tient pour acquise éternellement :
- Le chiel ne peut survivre qu'en nous vampirisant : quelle dépendance infériorisante en vérité ! "Tout prédateur vit aux dépends de ceux qu'il proute " ...
- Le Ciel, tout à sa jouissance du divin, nous inspirant le Bien seul, reste impuissant devant l'action délétère du chiel en huma vivante !
- La Pax Humana, condition essentielle du second pas créationnel, est une avancée majeure réalisée par et pour les vivant(e)s, même si le concours de l'ESC2 est déterminant !
- La Vraie Vie pour tout le monde en toute la Création est un tout autre état que celui actuel du ciel ou du chiel, qui n'est donc que temporaire et non "éternel" !
Malgré cela, chiel et Ciel coincent toujours et méprisent notre monde corporel, bien planqués à l'abri de leur état conditionnel, pourtant fort menacé de disparaître par mutation globale du second pas ...

Voyons donc de plus près les maladies qui sont la cause de ces bloquages :

Le nombril-Sujet :

Qui n'a remarqué cette propension du sujet à s'autodéfinir selon lui ou elle, à faire de sa réalité LA réalité, à juger autrui selon son seul entendement ?

• Au Ciel, le SOI est divin et tout le monde intègre ses mérites en jouissant de sa grâce sans se préoccuper plus que ça de Dieu-même, de ses souffrances, de ses peines et de ses larmes ...
En tout bien tout honneur : ce serait au Ciel-même de faire le ménage, de sa propre volonté, en renonçant à une partie de sa béatitude, afin de soulager le Bon Dieu de tant de maux aussi injustes que cruels !
Quels bienfaits immenses l'Humanité vivante retirerait des 10% de divin en moins que le Ciel nous donnerait gratuitement pour créer les possibilités de la Paix ?

• Au chiel, le moi est Dieu et tout le monde, dans sa baudruche Sujet, s'octroit automatiquement le droit de faire ce qu'il veut, à qui, comment et quand il veut, sans autre considération que son appétit et son orgueil !
le seul ennui grave, c'est le grave ennui qui en découle : à force d'en abuser, le nombril-sujet à travers autrui emmerde tant que rien ne peut rompre l'insatisfaction morbide qui en découle.
La seule solution serait sa disparition pure et simple, car contraire à l'évolution de la Vie, désohonorant Dieu et vouée aux chiottes de l'Histoire.
Quel soulagement pour l'Humanité vivante du chiel l'éternel prout néant !!!!

Le remède à cette maladie si répandue est sans doute "le cœur vrai", qu'il nous faut défendre coûte que coûte contre la dévoration des Pouvoirs ...

Le "R" figé en Objet :

Qui n'a remarqué également l'abyssale bêtise d'une raison figée dans sa représentation du réel ?
Alors que tout change tout le temps dans toute la Création, seule notre connerie reste fixe et immobile, pétrifiant toute vie, réduisant sa richesse à sa seule, misérable et objective conscience.

• Au Ciel, Dieu seul suffit !
Un comble quand on pense à l'Amour immense qu'ElleLui porte à chacun et chacune d'entre nous : pour le Ciel, la Vraie Vie est déjà là, même si ce n'est que pour lui !
Or, le second pas postule que la Vraie Vie est trans-référentiel multi-niveaux, absolument pour tout le monde : Gaz-minéral-végétal-animal-humain-ange-esprit-Incréé ...
Nos ami(e)s du Ciel s'endormeraient-ils en Dieu au point d'être statufiés ?

• Au chiel, le Pouvoir seul suffit !
Tout est sclérosé, soumis à cette loi absurde du diviser pour régner : ça part d'en haut (le diable) et descend à sens unique en cascade sur tout le reste, la hiérarchie est immuable, conventionnelle, glacée, implacable et paralysante. Se réclamer "d'être contre Dieu" est une imposture : ElleLui n'a aucun ennemi, et même pour ceux qui s'autodéclarent tels, Dieu reste la Référence ! Le diable a trop fait durer sa guéguerre pour être vrai (cela n'aurait-il été plus simple à détruire lorsque nous étions si peu nombreux ?), sa passion pour l'Astrologie cache mal son amour de la vie malgré sa haine du Créateur et sa déliquescence puante trahit en permanence son bluff total ! Le R figé du chiel n'est que néantise désintégrante et finira comme il se doit.

Un remède fiable est dans le contact GEI au cœur du petit et grand réel : la Création toute entière témoigne de la Gloire du Créateur et nous ferions bien de l'imiter pour être un peu moins cons !

L'abus de Pouvoir en Relation :

Nous entrons là dans le duo-duel incessant du baston social : "à St Brieuc, on est des dieux, à Landernau, c'est des idiots" ! Les imbéciles heureux qui sont nés (et morts !) quelque part ne cessent de se battre en Relation pour la suprématie de leurs groupes sur les autres ! Cet effet de groupe - petit, moyen ou grand - se remarque en Ciel comme au chiel et signe le R figé des nombril-Sujet :

• Au Ciel, Dieu fait tout !
Se reposant entièrement sur ElleLui, la Relation devient le refuge au non-agir à se salir les mains, tout le monde s'encensant d'être de Dieu en l'adorant tant qu'il peut !
Même si je partage entièrement leur amour pour l'Incréé, je trouve plus qu'étrange que son adoration ne s'accompagne d'actes véritables pour le soulager d'une Relation si polluante ici-bras ... L'abus de Pouvoir au Ciel est donc dans son absence d'efficacité en Humanité pour l'aider à s'en sortir, dans son impuissance à enrayer la déferlante chielleuse dont nous souffrons tellement, contrastant avec la béatitude collective de son ESC2. Comment peuvent-ils être si heureux alors que nous en chiellons toute notre vie, pour la plus grande peine du cœur de Dieu ? Un brin de solidarité relationnelle inter-conditionnelle nous aiderait pourtant beaucoup ...

• Au chiel, les esclaves font tout !
L'abus de pouvoir est ici manifeste, c'est la règle ! Ses conséquences humaines sont désastreuses, nous pourrissent la vie depuis ses débuts balbutiants, mettant sans cesse de l'huile sur le feu, soufflant d'ailleurs le chaud comme le froid pour égarer tout le monde et se le fourrer dans la gueule et les dents, qu'il a fort acérées comme tous les prédateurs inutiles en société. Il est évident que dans une telle "Loi de la junte", les guerres sans merci pullulent, les places au Pouvoir sont très limitées et les horreurs coutumières fort répandues, bénies par le démon.
Cachez ce chiel que nul ne veut voir, tellement nous y sommes soumis ! Tout ce qu'il y a de plus dégueulasse et mauvais sur la terre des Hommes ne vient pas forcément de l'Humanité en soi, malgré ses défauts, mais bel et bien du chiel au Pouvoir sur elle : la stérilité des luttes, pourtant fort justifiées contre ses abus, n'a d'autre source que notre asservissement à ses démons, en totale impunité, ce dont l'attentisme céleste est involontairement complice ... Croire que c'est l'Humain seule cause de ses malheurs est un aveuglement révélateur de la dominance du chiel sur lui tout autant qu'une preuve de l'impuissance céleste à nous en délivrer.
Posons-nous cette question : si le diable du chiel ne blessait le Bon Dieu à nous faire tous ses coups pourris, croyez-vous qu'il s'en donnerait la peine ce "roi fait néant" ?

Le remède à cette pathologie tient à une vraie confiance en la Vie, bien plus grande que nous et faisant fuir le néant toutes voiles dehors !
Au fait, ça sert à quoi d'adorer son Créateur si c'est pour la haïr à cause de ses épreuves nécessaires, de ses remises en cause salutaires et de ses mutations inconnues ?

La peur X "l'inconnu de Dieu" en Intégration :

En effet, Qui n'a peur de l'inconnu ? C'est de la surmonter que naît la Vie ... Qui a peur de la Vie ? C'est de la vivre qu'on le sait !
Cette maladie est la plus grave de toutes, car venant directement d'un manque de confiance en Dieu : l'angoisse de son inconnu X produit généralement un renforcement pathologique de notre connu à sens unique, cette crispation sclérosante du R figé bloquant l'Intégration, ainsi qu'une fuite honteuse des Sujets devant l'évolution "dangereuse" de la Vie et pour finir, l'abandon de notre participation au projet divin !

• Au Ciel, c'est éternel : l'état de confort divin atteint au premier pas fait craindre le deuxième où le transconditionnel est la vie-même, car le partage intégral du pouvoir créateur en tout le monde et en toute la Création remet en cause la vision hyper-sécurisante d'un paradis sans histoires ... Dieu sera tout en tous partout, et il nous faudra prendre concrètement des risques majeurs, comme ElleLui au début de la Création, jusqu'à oser être créatifs avec le petit et le grand réel, comme l'Art "trans-galactique" du second pas nous y invite ...
La perspective est grandiose, même et surtout pour le Ciel, qui serait naturellement d'accord avec elle, mais sans aucune perte de divinisation déjà acquise "pour l'éternité" !

• Au chiel, rien à cirer : il est hors de question que la Vraie Vie soit pour tout le monde quand on ne pense qu'à soi ! Dans ces conditions, l'X divin n'est que frayeur mortelle !
L'absence de Foi en Dieu y est "néant toujours et à jamais", d'où sa forte domination sur les âmes et les esprits par l'attrait du vide, et se traduit par l'esquive peu sublime d'un pet, afin de péréniser son stupide Pouvoir ! La preuve que le diable est un vil lâche : un matin, juste avant mon réveil, Dieu nous isola au-dessus du chiel tous les deux pour nous montrer, en esprit, la perspective X du second pas ... Que croyez-vous qu'il fît ? Alors qu'immédiatement je me préparais à répondre favorablement à Dieu, le diable, esquivant l'invite, se débina vite fait, la peur au ventre, lachant une odeur si nauséabonde que tout le chiel s'en moqua !

Cette invitation X divin était pourtant "main tendue" à son salut, l'occasion de se racheter en faisant un effort vers le projet du Créateur, car malgré les injugeables méfaits démoniaques, Dieu laisse à tout le monde jusqu'à la plus infime chance de rattraper le coup ... Or, il ne l'a point saisie, au contraire, et a condamné tout le chiel, comme lui-même, à son inéluctable fin, ce non-évènement libérateur de l'Humanité, propice à la Pax Humana, LA condition préalable du second pas ...

Le remède souverain permettant de transcender cette peur X - si offensante pour le divin - s'appelle la "bébé totale confiance en l'Incréé pur" (BBTCip) : semblable à la plénitude lunaire du bébé, elle irradie discrètement le centre Intégration de nos êtres limités, nous donne courage, espoir et passion de la Vérité, et nous fait ne plus avoir peur de toutes nos peurs !

Un autre monde est possible :

Si Dieu, en sa mansuétude, nous permettait de faire SORI dès notre mort, après la lune de miel du changement d'état conditionnel, n'éviterions-nous pas de tomber collectivement dans ce binaire absolu ancien si prégnant au Ciel comme au chiel ? Un équilibre nouveau interviendrait alors en faveur des actions de Paix à mener en vivante humanité : faisant la part des choses jusqu'au bout de la Liberté de l'Esprit, ceux qui choisiraient Dieu renonceraient à une partie de sa béatitude pour œuvrer plus directement en notre réalité coporelle, brève car bien plus dense que la longévité spirituelle, tandis que ceux qui le refusent renonceraient à nous vampiriser totalement, sans égards ni compassion comme le chiel le fait déjà tellement (!), afin de respecter le quart Inté malgré tout ? Même si dans ce cas le diable fulminera contre eux, que peut-il réellement faire contre les volontés expresses de Dieu et du Sujet ? Au Ciel, de voir ses enfants s'assumer en faisant leur possible pour le deuxième pas, soulagerait Dieu de tant de maux que son Intégration, ouverte à et pour tout le monde, produira enfin les fruits attendus ici-bras !
Quant au milieu angélique, il apprendra lui aussi à faire SORI, par l'exemple même des âmes et des esprits du Ciel et du chiel : la sagesse générale y gagnera en densité de vie qu'appelle la mutation X du deuxième pas créationnel, et je parie ma propre vie qu'à ce moment-là, nos frères et sœurs angéliques seront nos plus précieux alliés pour réussir ensemble la réalisation du projet divin ...

En Résumé :

Au Ciel, Dieu invite ses enfants à :

- Éviter de s'endormir en Félicité, son soin d'Amour divin
- S'ouvrir à son projet de Vie
- Proposer son idée en actes
- Rester ouvert X aux mutations futures

Au chiel, le diable et sa diablesse ordonnent à tout le monde :

- D'obéir sans discuter : soumets-toi ou meurs !
- Donne-nous le top du top, sinon "t'es qu'un branle" ...
- Seule notre victoire compte !
... Celle du Prout Néant Eternel ...

 

Ne serait-il souhaitable qu'une table ronde générale puisse nous réunir, Ciel-chiel-Huma, afin de discuter de tout cela ensemble et de répondre une bonne fois pour toutes à cette question si importante : sommes-nous réellement décidés d'accepter le DON DE DIEU en sa Vraie Vie pour tout le monde en toute la Création ?

Au Sol, le 17 01 2012,
votre dévoué serviteur,

Capt'n 4 DXA