Le Contact/SORI avec ou sans le Grand Esprit Incréé

 

La grande difficulté à définir les rapports inter-Référentiels SORI au COMAC et la mobilité des liaisons inter-phases du Contact de Colucci m'ont poussé à rechercher comment les Référentiels SORI pouvaient se comporter entre eux selon d'autres critères ...

Bilan :

Rapports étanches ?
Réalistement, ils se combattent entre eux pour être le Centre de tout dans la tête des humains en compétition ...

Rapports élastiques ?
Conceptuellement, rien ne s'oppose à les lier entre eux très facilement :
"Un Sujet et un Objet sous-entendent que se crée une Relation, naturellement suivie d'une Intégration, elle-même le futur d'un nouveau Sujet etc."

Rapports possibles mais rares ?
Le " Y'a des trous de sori " essaie d'unir les deux - pour le meilleur comme pour le pire.

Rapports structurels ?
Et si ce n'était pas à cause du SORI en soi mais la conséquence d'autre chose sur le SORI ?


Lors de la découverte de la Soriade, mon propre Contact-GEi (avec et sans) m'a conduit à remarquer que c'étaient principalement les forces démoniaques qui secrètent une étanchéité maximale afin "de diviser pour mieux régner" dans l'occulte zone d'ombre du Pouvoir (sans GEI), alors que les forces divines œuvraient dans la pleine lumière de leur discrète efficacité en "distinguant pour unir" (avec GEI).

Les causes universelles des rapports inter-SORI proviendrait donc également :

soit de notre assujettissement au démon,
soit de notre liberté en Dieu,
soit - comme tout être humain - d'un mélange des deux !

Voici le fruit de mon expérience :

👿 SANS GEI 👿

L'étanchéité Hégémonique mono-Référentielle constatée dans le monde, celle que le diable a instauré pour agir à notre insu et nous manipuler à outrance, intervient spectaculairement à chaque changement de phase du Contact/SORI dans les planètes angulaires.
Il n'y a aucune réelle évolution possible sans GEI, car tout y est figé une fois pour toutes dans le néant d’un cœur vide.
Voilà ce que le chiel du diable impose par son contact aux anges, aux humain(e)s, aux âmes et aux esprits :

‣ Pré-Contact :

Sadisme démoniaque et cynisme luciférien dans la préparation au renforcement permanent du pouvoir sur autrui : envisager le plus pourri et le plus dégueulasse avant tout, dans toutes situations et en toutes gens; complète exacerbation de la paranoïa et des inquiétudes constantes sur le danger « majeur » de perdre une seule petite miette de pouvoir; spéculations et calculs avant-coureurs sur le gain de pouvoir promis « si tout marche comme il veut ».

‣ Mise-en-Contact :

Sécurisation racoleuse et pseudo-rassurante que donne le Pouvoir à sens unique : bluff « protecteur », fausse sécurité dissimulant toutes les mises en scène sophistiquées pour convaincre les victimes, culpabilisation et domination de celles-ci, comédies et simulacres de l’affection et de l'amitié, mensonges et murmures anesthésiants qui endorment méfiance naturelle, connaissance objective, vigilance culturelle et soif spirituelle; promesses jamais tenues (on « promène » TLM tout le temps !); avec rares et louches enrichissements soudains ou gains inconsidérés de notoriété mal acquise, en totale impunité.

‣ Plein-Contact :

Entière dévoration des cœurs, des corps, des âmes et des esprits pour nourrir le plein emploi du Pouvoir et du Contrôle, maintient coûte que coûte de son horrible permanence, avec voracité insatiable perpétuellement insatisfaite, destruction douloureuse des frontières de l'autre par anéantissement complet de ses défenses, consommation - accumulation - consumation de pouvoirs pour soi uniquement, orgueil de la victoire à bon compte, grossière et vulgaire idéologie de la supériorité sur la faiblesse.

‣ Post-Contact :

Retraits faux-cul et silencieux, récupération tendancieuse, discrétion et indiscrétions coupables, absences toujours calculées pour justifier l'abus de pouvoir permanent en se faisant oublier, tromperies sur l'image, la réalité et l'esprit, manipulation de l'opinion collective et des psychologies de masse, masquage de la vérité ultime, conclusions fallacieuses "qui induisent en horreur", justifiant les prochaines victimes de ses abus répétitifs caractérisant son immuable passé.

 

☠️ ☠️ On s’est fait eu ☠️ ☠️

🕊 AVEC GEI 😇

 

Librement et spontanément, chaque changement de phase de Contact/SORI est fluide, souple, vrai, vivant de sa source à sa finalité.
Ce ne sont plus les Angulaires qui dominent et/ou bloquent, ni qui sont toujours les plus « fortes », car tout participe à Sa vraie vie où l'Ombre est lumineuse.
Le dynamisme évolutif en GEI est créateur perpétuel de sens.
Voilà ce que j'ai découvert du GEI de Dieu a son Contact :

▹ En Pré-Contact :

Innocence, fraîcheur et pureté de l'appel de GEI en nous, sollicitation gratuite et généreuse de son Amour en nos cœurs, réorientation vers sa source, espoir fondé en sa vérité.
Métanoïa : le Sujet se tourne vers Dieu par son Don.

▹ En Mise-en-Contact :

Choix libre, sincère, direct et franc d’oser une réponse à GEI, orientation spontanée du cœur dans « la bébé totale confiance » qui est l’Amour, mise en place des repères objectifs dans l'élan d'amour vers lui.
Catharsis : le Sujet s’épure en Dieu.

▹ En Plein-contact :

Contact plénier, intime et commun, riche et fécond, toujours magique avec GEI : risque pleinement assumé, plénitude de la rencontre, don de soi sans retour, croissance de son cœur dans le nôtre, enrichissement de l'être en sa densité, découverte de l'immensité de sa vie relationnelle.
Apathéia : le divin plein-contact est relation universelle de paix vivante.

▹ En Post-Contact :

Retrait bénéfique et constructif, conclusion nouvelle, perspective créative, liberté réalisée, partage authentique, respiration sereine avec GEI, paix active héritée de sa vraie vie, vérité intégrante et toujours renouvelée.
Théosis : en Intégration, l’union à Dieu est avenir 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊