🔍 Le SORI 🔎

 

▶ DĂ©finition conditionaliste : Le S.O.R.I. est l’acronyme

‱ des points de vue (R),
‱ des conditions d’action (E)
‱ des champs de pensĂ©e (T)

appelĂ©s RĂ©fĂ©rentiels du Sujet, de l’Objet, de la Relation et de l’IntĂ©gration, Ă  tendances trĂšs Ă©tanches, auto-hĂ©gĂ©moniques et compĂ©titives entre eux selon le COMAC.

Ma théorie du sori en Astronomie Fondamentale propose de relativiser cette absolue étanchéité inter-référentielle par le Lune'RET :
‱ au niveau R le point de vue hĂ©gĂ©monique car unique - voire totalement inique !
‱ au niveau E "les trous d'SORI" et leurs liaisons concrĂštes plus ou moins Ă©lastiques ...
‱ au niveau T leurs Ă©changes transcendants l'Ă©tanchĂ©itĂ© interrĂ©fĂ©rentielle ...
‱ Ă  la Lune, la globalitĂ© homogĂšne du SORI, comme ma Soriade, par exemple, mais il y en a d'autres ... et qui restent fondamentalement Ă  dĂ©couvrir et Ă  formaliser.

▶ Historique des soriades du COMAC :

â–č Jean-Pierre Nicola : PremiĂšre intuition du SORI-Maisons en Ă©crivant l'article "Les Maisons astrologiques" publiĂ© dans la revue Astrologique Hors-sĂ©rie "EsotĂ©risme et Astrologie" de fin DĂ©cembre 1977 / Janvier 1978, mais l'idĂ©e noologique du SOR couvait depuis Novembre 1977, car il cherchait Ă  fonder objectivement la structure des Maisons.
Sans remise en cause de l'expĂ©rience traditionnelle des Maisons du TGE, dĂ©sirant mĂȘme la prolonger en la densifiant afin d’aller plus loin encore ... ainsi qu'il l'a parfaitement rĂ©ussi pour les fondements astromĂ©triques RET planĂ©taires, les fondements rĂ©flexologiques Zodiacaux, la ThĂ©orie des Ăąges moderne et le Logoscope, constituant l’essentiel de cette discipline pluri-millĂ©naire revisitĂ©e par un esprit Ă©clairĂ©.
L'idée SORI-RET (4 x 3) en Maisons lui est soudainement venue en fin de rédaction de son article.
Y réfléchissait-il au mystÚre nocturne du FC de et la MaIson IV ?

Les Maisons se suivent selon l'ordre décroissant de l'énergie : de la plus intense (niv. R = les Angulaires : 1, 4, 7 ,10), par la moyenne (niv E = les Succédentes : 2, 5, 8, 11) jusqu'à la plus faible (niv. T = les Cadentes : 3, 6, 9, 12).

Le domanial SORI de J-P. Nicola :

 

SORI COMAC

 

Lire ses profonds articles sur la page du site astroariana.com consacrée au SORI, par ici.

A voir Ă©galement : Le SORI du site astro-consult et l'article de Patrick Le Guen

â–č Richard Pellard : selon sa propre formulation, il Ă©tait trĂšs sceptique envers l'utilisation du SORI en tant que modĂšle explicatif de la signification des Maisons. Il n'a cessĂ© dans ses Ă©crits de mettre en relief le caractĂšre essentiel du SORI abstrait, noologique, philosophique, dĂ©couvert par J-P Nicola et de mettre en garde contre la rĂ©duction du SORI Ă  un simple outil concret (... par lequel SORI naquĂźt, merci JP !) de dĂ©codage des significations traditionnelles des secteurs de la sphĂšre locale.
Il juge également non pertinente ou de caractÚre trÚs secondaire, la localisation spatiale du sori en Astronomie Fondamentale ... sans toutefois en avoir donné la vraie raison !
A noter : son SORI philosophique transcende également l'absolue étanchéité mono-référentialiste de JP Nicola ...

Le noological SORI de Richard :

SORI RP

Son SORI conceptuel expliqué par là.

â–č Bernard Blanchet : vers les annĂ©es 1992, sur une idĂ©e de Jacques Bordallo, il a expĂ©rimentĂ© le SORI dans les Quartes de la sphĂšre locale du TGE, sans avancĂ©es vraiment significatives par rapport au COMAC. Son HypothĂšse a Ă©tĂ© souvent dĂ©mentie par la pratique conditionaliste et clairement dĂ©montĂ©e par Richard Pellard.
A noter : sa théorie utilise le mouvement diurne dans le sens apparent, alors que les Maisons se lisent dans le sens réel du mouvement terrestre ...

Le SORI de Bernard Blanchet :



SORI BB

On remarque l'absence du RET dans les Maisons ...



â–č Gilles Roy : riche de l'expĂ©rience collective plus ou moins conflictuelle sur le SORI, sa formation de 2 ans au Contact de RenĂ© Colucci, alors membre du COMAC, l'avait sĂ©rieusement fait douter de cette Ă©tanchĂ©itĂ© mono-rĂ©fĂ©rentielle systĂ©matiquement hĂ©gĂ©monique des RĂ©fĂ©rentiels SORI de J-P Nicola.
Les rapports inter-rĂ©fĂ©rentiels « étanches et/ou Ă©lastiques (trous d’SORI ?) » posant quelques problĂšmes aux chercheurs du COMAC, il entreprit d’étudier la question aprĂšs un astro-stage au Boulai en Juillet 1992 ...

L’annĂ©e suivante, en libres recherches induites par ce superbe et solide astro-conditionalisme, au cours de Novembre 1993 et aprĂšs une nuit de lecture du livre fourni par Claire Henrion (« Calcul astronomique pour amateurs, adaptĂ© Ă  l'emploi d'un calculateur ou d'un micro-ordinateur », Auteur S. BOUIGES - Masson), j'ai eu l'intuition de confronter le SORI aux systĂšmes de coordonnĂ©es cĂ©lestes que je dĂ©couvrais en cet ouvrage : il n'y avait qu'un petit pas spatio-structurel Ă  faire entre les RĂ©fĂ©rentiels hĂ©lio/gĂ©o(orbital+Ă©quatorial)/local de l'Astronomie fondamentale et ceux du COMAC ...
Le lendemain matin, à mon heure natale exacte, aux 10h25 du 06 11 1993 à Boisse-Penchot, à l'aide de 36 15 BDL sur le minitel, j'ai expérimenté mes thÚmes dessinés en sori astronomique pour la premiÚre fois :

đŸ’ĄïžAu premier regard sur "mon" hĂ©lio - que j'ignorais totalement -, avec la dĂ©couverte surprenante de l'existence d'un trigone hĂ©liocentrique Saturne 3° Sagittaire (≠ 28° GĂ©o-Scorpion) Ă  Uranus 3° Lion et alors qu’agissait mystĂ©rieusement un trĂšs dĂ©concertant Pluton Ă  5° Vierge GĂ©o-Ă©quatoriale (≠ 28° Lion GĂ©o-Ă©cliptique), le petit doigt du Grand Esprit m'a gratifiĂ© d'un cosmique satori physico-divin MĂ©ta-Universel qui a fondĂ© ma dĂ©cision d'Ă©tudier Ă  fond ce qui n'Ă©tait qu’au dĂ©part hypothĂšse de recherches conditionalistes, mon « Astronomical sori » venant 16 ans aprĂšs la thĂ©orie des « Domanial & Noological SORI » du COMAC.
C'est donc uniquement le SORI du COMAC appliqué en astronomie qui a provoqué ce tsunami spirituel, sans aucune religion, mystique ou spiritualité le précédent !
Depuis 25 ans, je n'ai cessé de creuser, développer, concrétiser cette théorie holistique ... notamment par la création d'un logiciel dédié.

L'astronomical SORI de Gilles Roy :

SORI RG

 

🔍🔍 sori & SORI 🔎🔎


😇 Afin d'Ă©viter tout malentendu avec mes confrĂšres et consƓurs conditionalistes, tout en respectant la vĂ©ritĂ© historique vĂ©cue par ses acteurs, le nom officiel des systĂšmes de coordonnĂ©es cĂ©lestes retenus en 4x4 Soriade change et devient : les 4 PrĂ©fĂ©rentiels sori des 4 RĂ©fĂ©rentiels du SORI

Les RĂ©fĂ©rentiels noologiques du Grand SORI - Discours de niveaux R&T (RP) ou Maisons TGE (JPN) - ont quand mĂȘme impĂ©rativement besoin pour se rĂ©aliser physiquement selon la prĂ©fĂ©rence conditionnelle du niveau Existence, de plans astronomiques d’observation astrale adaptĂ©e, plus physiques que les seules Maisons du TGE et plus concrets que le conceptuel de Richard, mais Ă  la condition express de les distinguer clairement avec inspiration, rigueur et discernement.
En effet, si les préférences physiques du petit sori sont indispensables à la réalisation effective du Grand SORI, "Le petit ne chausse point le grand !" - comme nous le rappelle avec persistance la perspicacité de J-P Nicola 


⚠ Les PrĂ©fĂ©rentiels sori-conditionnels ne sont donc en aucun cas les RĂ©fĂ©rentiels du SORI Ă  part entiĂšre : ils sont consĂ©quemment et prĂ©fĂ©rentiellement les centres/plans spatiaux de sa rĂ©alisation concrĂšte. ⚠

Préférentiel est donc un néologisme de mon crû signifiant Référentiel astronomique à préférence conditionnelle astrologique.
Voilà pourquoi on ne se sert pas des systÚmes des coordonnées galactiques et inter-galactiques : il ne sont plus "astrologiques", car bien au-delà du SystÚme Solaire !

Il ne paraßt pas évident de qualifier ainsi les référentiels d'observations astrales que l'on nomme "SystÚmes de coordonnées célestes" en Astronomie.
L'idĂ©e-mĂȘme qu'ils puissent avoir un sens SORI heurte l'usage pragmatique et thĂ©orique qui en est fait : en Astrologie comme en Astronomie, ce processus qualifiant l'ESPACE de nos calculs et observations reste inconscient chez de nombreux auteurs, voire de tout le monde ...

Pourtant, ces distinctions inter-prĂ©fĂ©rentielles sori-astronomiques sont un prolongement possible, naturel et logique de celles entre Signal <≠> Symbole, Abstrait <≠> Concret, Double-HĂ©ritage CĂ©leste <≠> Terrestre, ces solides fondements qui distinguent l’Astrologie ConditionalisteÂź de toutes les autres.

En quelque sorte, c'est la structure de "l'Espace déployé" à l'intérieur de l'énergie du "Temps replié" qui fonde l'Astrologie.

DĂ©finitions spatiales du plus proche au plus lointain de notre champs d'appartenance gravitationnelle :

‣ Le TOPO : centre-plan GĂ©ographique prĂ©fĂ©rentiel de l'Incarnation du RĂ©fĂ©rentiel Sujet => Bulle autocentrĂ©e indivise et globale (la Loupe sujet)

‣ L’EQUA : centre-plan GĂ©ophysique prĂ©fĂ©rentiel de la Mesure du RĂ©fĂ©rentiel Objet => Astronomie Fondamentale, Sciences d'Ă©talonnage et raison logique (le Gouvernail objet)

‣ Le TGE : double-plan Topo/GĂ©Orbital prĂ©fĂ©rentiel de l'Histoire du RĂ©fĂ©rentiel Relation => Astrologie COMAC (la BouĂ©e relation)

‣ L’HELIO : centre stellaire prĂ©fĂ©rentiel Grand Esprit du RĂ©fĂ©rentiel IntĂ©gration => Voie DXA GEI (le Hublot intĂ©gration) :

🕊 La Noologie des interactions entre CosmosphĂšre (non-vivant) et NoosphĂšre (vivant) s’explore mieux par l’humaine conscience hĂ©lio partageant avec les anges, les Ăąmes et les esprits, cette distance trans-Sujet "naturellement spirituelle", en-deçà tout comme au-delĂ  des sciences, religions et mystiques des Civilisations 🕊
Je n'impose à quiconque "de croire" en cette nouvelle voie holistique trans-psycho/ratio/socio/noologique, mais invite tout le monde à l'étudier sérieusement et créativement ...

AprĂšs expĂ©rimentation depuis 25 ans, les prĂ©fĂ©rentiels conditionnels de la Soriade rĂ©vĂšlent les centres de l'ĂȘtre humain(e) selon un axe multipolaire lune'RET transrĂ©fĂ©rentiel SORI : nous ne sommes ni uni-polaires ni mono-rĂ©fĂ©rentialisĂ©s, cette Ă©vidence simplificatrice et grossiĂšre que la richesse humaine infirme quotidiennement.
Seule l'identification primaire, essentiellement produite par le conditionnement sochial du diable, nous aveugle sur la complexe humanitĂ© qui nous constitue : personne n'est "tout noir ou tout blanc", c'est un bi-polarisme spirituel exclusivement angĂ©lique - donc non corporel - et nous pouvons cesser d'ĂȘtre les esclaves du vampirisme monorĂ©fĂ©rentiel de son pouvoir mondial divisant tout le monde pour mieux rĂ©gner sur chacun(e) !

La libertĂ©, l'ingĂ©niositĂ© et le courage de l'Homme rendent obsolĂštes ces rĂ©ductionnismes angĂ©liques affigeant notre espĂšce de trop nombreux maux depuis bien trop longtemps : son cƓur est quadriphasĂ©, tout comme son esprit, et cette originalitĂ© proprement humaine fait de son aventure terrienne le dĂ©fi majeur du divin en nous ...

 

Ligne

 

Un logiciel multi-plateforme indispensable aux études à long terme et aux statistiques est en cours de développement :

🔍 Logiciel 4x4 Soriade 🔎

 

▶ Plage temporelle et caractĂ©ristiques du logiciel nĂ©cessaire Ă  cette thĂ©orie :

‣ Utilisant la thĂ©orie planĂ©taire et lunaire DE 431 Full Ephemeris du JPL de la NASA, le logiciel 4x4 Soriade couvrira la pĂ©riode allant de - 13201 avant JC Ă  + 17191 aprĂšs JC, avec la fiabilitĂ© et la prĂ©cision au 0,001° d'arc des Ă©phĂ©mĂ©rides astronomiques modernes internationales.

‣ Le langage de programmation est le JAVA, qui a l'avantage d'ĂȘtre multi-plateformes : le logiciel 4x4 Soriade sera donc exploitable sur les principaux OS actuels (Mac, Windows, Linux).

‣ Son tarif sera Ă©tudiĂ© pour en permettre l'usage aux chercheurs et chercheuses qui souhaitent approfondir et/ou dĂ©velopper l'Astrologie Conditionaliste Âź : tous ses paramĂštres seront issus des seuls signaux astronomiques.

‣ La version 1.03 offrira les 3 fonctionnalitĂ©s suivantes : Calculs, Dessins et HiĂ©rarchisations.

‣ Sa conception modulaire permettra l'ajout de plugins qui enrichiront ses fonctionnalitĂ©s dans les versions ultĂ©rieures : Transits, ThĂšmes d'Ăąge, Synastries, GĂ©nĂ©rateur d'EphĂ©mĂ©rides, Indice cyclique mondial, Cycles et Inter-cycles, Recherches multi-critĂšres, Statistiques, Bases de donnĂ©es, Etoiles fixes et Module "CrĂ©ation de Modules JAVA".

‣ Son appellation suivra le nombre de modules utilisĂ©s : version 1.03 (3 modules), versions 1.04 (4 modules), 1.05 (5 modules), 1.06 (6 modules) etc.

‣ Enfin, des Options "PrĂ©fĂ©rences Calculs », "ReprĂ©sentations" et « HiĂ©rarchisations » offriront une personnalisation de son Interface, des Formats de saisie et de donnĂ©es, des styles de Dessins et des critĂšres de HiĂ©rarchisations.

💡 L'ambition du concepteur de ce logiciel d'Astronomie-Astrologie (exclusivement conditionaliste Âź) Ă©tant de promouvoir l'intĂ©rĂȘt des Ă©tudes astrologiques Ă  long terme, il y aura ainsi la possibilitĂ© d'Ă©tudier les cycles et inter-cycles des planĂštes lentes, avec leurs avances apsidiale et nodale hĂ©liocentriques, sur ± 30 millĂ©naires et particuliĂšrement la civilisation humaine depuis ± 15 000 ans, avec la transdisciplinaritĂ© nĂ©cessaire Ă  ce type d'Ă©tude : GĂ©ologie, Climatologie, ArchĂ©ologie, PalĂ©ontologie, Anthropologie, Ethnologie, Histoire de l'Ecriture, des Techniques, des Cultes, des Cultures, des Sciences, de la DĂ©mographie, des mouvements migratoires de l'HumanitĂ© etc.
L'apport collectif de bases de données synthétiques depuis 15 000 ans sera décisif.

Sa présentation complÚte au format pdf ici.

* * * *

 

Pour les explications détaillées de ma méthode de Hiérarchisation propre à unifier 4 préférentiels d'observation astrale, voir la rubrique méthode, la Soriade d'Edouard le Danois, celles de Copernic et de Richard pellard.