Voici les différents systèmes de coordonnées les plus fréquemment utilisés mondialement. Il en existe bien d'autres pour de nombreux usages (fusées, satellites, galaxies etc), car l'Astronomie moderne est très complexe et n'a pas fini de l'être !
Le fait de qualifier ceux-ci en SORI signe le passage de l'Astronomie à l'Astrologie : je n'ai encore vu personne le faire dans les deux disciplines ! Cela veut-il dire que c'est forcément idiot ou vraiment génial ?
C'est à vous de juger librement de la chose, car moi, cela fait 17 ans que je suis persuadé d'être dans une bonne voie, au vu de tout ce qui m'est arrivé depuis que je l'emprunte ... et c'est loin d'être terminé.
Nous ne sommes que des arpenteurs d'un réel si riche et vaste que, sans méthode objective ni finalité intégrative, on peut dire que c'est le grand foutoir assuré !

Le SORI est l'acronyme de 4 référentiels d'observation générale définis au début par Jean-Pierre Nicola dans la Domification astrologique classique (les "Maisons" du Topo-Géo-Écliptique) :

Sujet : le point de vue d'un sujet selon sa personne (psychologie, poésie intime)
Objet : le point de vue carré de la raison objective (science et "conscience")
Relation : les points de vue interactifs de l'une et de l'autre (histoire, sociologie)
Intégration : l'ensemble des points de vue de tout le monde (Art, mysticisme)

Couplé au RET, chaque Maison de 1 à 12 (3x4) possède ainsi sa formule (Représentation du Sujet 1, Existence de l'objet 2, Transcendance de la Relation 3, Représentation de l'Intégration 4 etc). Elles retrouvent le sens traditionnel des Maisons, avec des perspectives inédites intéressantes, ouvrant le champ interprétatif, en étayant la démarche générale du COMAC.
Pour Jean-Pierre, selon son expérience de la vie, les référentiels SORI ne communiquent pas entre eux, sont étanches les uns aux autres et cela explique fort bien les conflits si fréquents en Humanité.
La réalité physique du système solaire (le RET) nous obligeant à en briser les murs "pour retrouver le paradis de l'homogénéité perdue" (Lune). C'est cohérent, clair et abordable par tout un chacun.

Oui mais ... voilà : plusieurs astrologues conditionalistes n'étant pas tout à fait convaincu(e)s du SORI dans les Maisons, j'ai pris la liberté d'explorer d'autres voies que la ligne officielle du "parti" ...

Selon moi, c'est le chiel qui divise pour mieux régner sur nous, car au Ciel il n'y a vraiment plus cette infernale étanchéité où "tout pouvoir est maudit", tellement mutilatrice de la vie en GEI et si loin de la céleste réalité ! Depuis trop longtemps, c'est bien ce chiel ripoux qui a refusé Dieu au stade naturel plutonien et qui agit ainsi dégueulassement sur l'humanité uranienne et neptunienne (voir TA2 dans Recherches), démontrant par là-même "le vampirisme monoréférentiel du sans GEI". C'est précisément en osant le SORI dans les systèmes de coordonnées d'observation astrale que j'ai découvert cela, et après moult épreuves très dures où le DXA a résisté aux pires salauds qui soient (eux ne l'ont pas raté, mon satori astro GEI !), je vis encore, ce qui est très rare après leur lessivage en règle, et je vous aime toujours, au point de me donner chaque jour à ce travail ingrat, non reconnu par mes pairs, hormis les grâces divines qui abondent en ma vie ...

La plus grande difficulté rencontrée en ce travail quadriphasé en SORI tient à l'équilibre nécessaire entre la disctinction des Référentiels pour la précision de tant d'infos astro et leur réunion en GEI pour la qualité de notre RIP. C'est aussi l'occasion de ne pas perdre le fil GEI de la Liberté, celui de notre vie ...

ASTRONOMIE ASTROLOGIE
INTÉGRATION

Centre Astronomique
HélioCentre

Système de Coordonnées

Hélio-Ecliptiques

Repères

Longitudes
Latitudes
Rayons Vecteurs
Hélio-Gravitation
Péri-Aphélies
Noeuds Planétaires

Axes Constitutifs

Apsides - Noeuds

Symbole astrologique
SOLEIL
Centre d'Interprétation
PLUTON
Zodiaque
Energie - Espace -Temps - Structure
Critères hiérarchiques
I.G.H - Angularités Apsides/Noeuds
Aspects - Vitesse
Critères d'Appels
Bouclages RET Hélio
HérOmbre
RIP-Ligne de crête-Néant
Contact
Apsides / Nœuds
RET
Hélio Inverse d'inversions

J'espère que les schémas seront suffisamment clairs pour vous ...
Les discussions sur les paramètres astrologiques, si elles avaient pu avoir lieu, auraient donné de très nombreux débats aussi passionnés qu'instructifs : répartitions des zodiaques selon les Réf', choix de critères spécifiques et/ou communs, rôles effectifs ou théoriques seulement à confirmer etc.
Il est commode de dire que je me trompe sans se confronter à ma démarche, ni critiquer objectivement tel ou tel point : comme un serpent (du chiel) qui se mord perpétuellement la queue, on a toujours raison, même et surtout si on a tort, de renforcer en permanence ses convictions sans les remettre en question ! Par contre, pour casser la connerie d'autrui, c'est très facile ...
Comme exemple : je n'ai aucune preuves scientifiques du RET et des Signes héliocentriques, uniquement la recherche, l'observation, la pratique et les motions de GEI.
Mais vu que je suis seul à expérimenter cette voie du DXA, par rejet de mes pairs, faut pas s'étonner non plus de "mon manque de concertation relationnelle" !
A noter : c'est à la première observation du Référentiel héliocentrique de mon thème que GEI m'a gratifié d'une illumination dépassant l'entendement commun au chiel comme sur Terre (entrevision vraie Vie que j'expliciterai dans la Rubrique "Téléologie"). Si vous vivez aussi quelque chose de proche à la même occasion, ou même de plus grand encore, soyez gentil(le)s de m'écrire un mail de témoignage solidaire ...

 

RELATION

Centres Astronomiques
Topo-Géocentres

Système de Coordonnées

Géo-Ecliptiques

Repères

Longitudes
Latitudes
Rayons Vecteurs
Géo-Gravitation
Projection écliptique
Topocentrique

Axes Constitutifs

Horizon & Méridien
Equinoxes & Solstices

Symbole astrologique
La TERRE en Orbite
Centre d'Interprétation
MARS
Zodiaque
Réflexologique
Critères hiérarchiques
Angularités Horizon/Méridien
Aspects - Vitesse - I.G.G
Critères d'Appels
Rénion des Familles RET
HérOmbre
Dominant - Equilibré - Dominé
Contact
Domification sens réel
RET
Inverse 2 relais

Chaque critère astrologique, puisque les astronomiques ne posent plus de problèmes particuliers, sera l'objet d'une explication détaillée lors des exemples concrets sur thèmes dans la sous-rubrique suivante.
Ce qui est sûr avec le topo-géo-écliptique, c'est que :
1 • Nul(le) ne l'avait appelé tel quel avant moi !
2 • Avec cet unique référentiel d'observation, bien trop petit pour contenir à lui seul tant d'informations, c'est la pataugeoire relationnelle universelle ! Beaucoup d'astrologues, en rajoutant leur couche perso, ne font qu'ajouter de la confusion à la confusion, ce qui ressemble à s'y méprendre "au chiel sur la Terre" ... une Relation qui retombe toujours en "soufflé raté" ne vient-elle que de nous ?
3 • Le fait de projeter le Topo sur l'écliptique a une signification profonde de "Relation" : la terre en orbite solaire, en relation donc avec son centre gravitationnel, ce n'est pas la même chose qu'en équatorial seul. L'inclinaison Équateur/Orbite en est la preuve objective, influente en de très nombreux phénomènes astronomiques, climatiques et astrologiques ...
4 •Le sens même de ce référentiel me paraît encore échapper à tout le monde, car sans GEI, l'intégrateur par excellence, qui peut savoir ce qu'est réellement une Relation avec GEI ?
Qui se rend compte de ce que l'on fait vraiment en interprétant le Topo-Géo-Écliptique sans en comprendre la réalité héliocentrique intégratrice ?
A noter : le chiel n'utilise que celui-là, avec un symbolisme aussi éculé qu'il est un en.... !

 

OBJET

Centre Astronomique
Géocentre

Système de Coordonnées

Equatoriales

Repères

Ascensions Droites
Déclinaisons
Rayons Vecteurs
Noeuds Lunaires

Axes Constitutifs

Equinoxes - Solstices

Symbole astrologique
La TERRE
Centre d'Interprétation
Le SOLEIL
Zodiaque
Ascensions Droites
Critères hiérarchiques
Angularités Péri/Apogées
Vitesses - Aspects
Critères d'Appels
Symétrie du Modèle Père
HérOmbre
Fort - Moyen - Faible
Contact
Péri-Apogées
RET
Base COMAC

Ce référentiel internationalement utilisé réserve encore bien des surprises à ses éventuels arpenteurs :
• Le rapport Déclinaisons (latitudes équatoriales) /Ascensions droites (Longitudes équatoriales) est loin d'être aussi élucidé qu'il le mérite.
• Le décalage de 1 à 6 ° des signes équatoriaux de milieu de saisons avec ceux de l'écliptique doit être lui aussi mieux compris : en induction négative Taureau-Scorpion, l'équatorial recule prudemment par rapport à l'écliptique, alors qu'en induction positive Lion-Verseau, il avance avec audace ! Pourtant aux équinoxes et aux solstices, on n'observe que peu de différences ...
• La position de Pluton (mais pas que lui) est souvent surprenante (mais pas toujours), sans que j'ai encore réussi à en comprendre les vraies raisons (grande distance = imprécision des mesures ?) : en mon thème par exemple (mais y'en a d'autres), il passe de 29° Lion à presque 6° de la Vierge, renforçant le pôle virginien où Jupiter (15° Vierge) et le Soleil (28° Vierge), s'opposant également à Mars 18° Poissons, montre astronomiquement un axe Grand Pouvoir équatorial complet, en choc des contraires pour l'Inadapté, mais en union des contraires pour l'Adapté ! Sans doute que cela influe, d'une manière ou d'une autre, sur mes facilités à démonter l'escroquerie des "Grands Pouvoirs Dominants", tout autant que mes refus définitifs à m'y soumettre ... Le modèle paternel de mon enfance dès le sein maternel fût si durement cogneux et méchant contre moi, que ceci doit expliquer cela par renforcement éducatif ?
• Une autre étrangeté équatoriale est la cessation des rétrogradations géo-écliptiques : cela n'est pas fréquent, mais arrive quand même, qu'une planètes soit rétrograde en géo-écliptique, mais non en géo-équatorial.

 

SUJET

Centre Astronomique
Topocentre

Système de Coordonnées
Locales ou Horizontales

Repères

Azimuts
Hauteurs
Magnitudes

Axes Constitutifs

Horizon - Méridien

Symbole astrologique
L'œil de l'observateur
Centre d'Interprétation
La LUNE
Base Zodiacale (?)
Hauteurs
Critères hiérarchiques
Angularités Lever/Coucher N/S
Hauteurs - Aspects - Magnitudes (?)
Critères d'Appels
Homéostasie de la Matrice-Mère
HérOmbre
Cœur vrai-Partagé-Faux
Contact
Carpe Diem sens apparent
RET
Inverse 1 relais

Celui-là n'a vraiment pas dit son dernier mot : il me fût révélé au retour du satori astro de GEI, "juste avant" de revenir en mon corps, en ce court instant précédent le retour dans le "petit véhicule" ...
C'est pourquoi il s'observe verticalement "d'en-haut", en position zénithale, et non par la tranche, comme les Domitudes et le schéma astronomique standard vous le montrent.

Sa particularité se nomme "la loupe du local" : les aspects tenant aux positions azimutales exactes des planètes n'ont pas le même poids que ceux du géo-équatorial et du géo-écliptique, qui eux aussi n'ont pas le même que ceux de l'Hélio-écliptique ! On retrouve un peu la même idée en astronomie avec les anomalies, aberrations et autres difficultés d'observations locales, liées à la réfraction atmosphérique, la pollution lumineuse, la couverture nuageuse, l'altitude et le paysage du lieu exact de l'observateur ... Sa portée théorique est de 5 Km carrés, le champ global de vision ordinaire d'un sujet moyen sur une plage dégagée.
C'est ainsi que parfois, j'ai observé chez moi qu'un 1er quartier de Lune (90° devant le Soleil) avait "une gueule de trigone" et, vérifiant sur mon log, je trouvais effectivement un écart azimutal de plus ou moins 120° entre les deux, alors qu'en géo-équatorial et en géo-écliptique, c'était réellement un carré ! Ou bien l'inverse : un trigone géo-équato-écliptique avec une tronche locale de carré lunaire ... Sans doute que les librations en Latitude et en Longitude de la Lune ont aussi leur mot à dire ?

Une autre particularité tient à la géographie : plus on s'approche de l'équateur terrestre, plus les positions se condensent, se résumant à des axes simplifiés, alors que dans les autres, il peut en être tout autrement.
Au pôles Nord et Sud, c'est sur l'échelle des Hauteurs et le Carpe Diem (Levers-Couchers) que les différences entre Latitudes géographiques se font sentir : un bon point pour ce local zénithal contre les arguments anti-astrologiques des pauvres ignorants de l'Astrologie.

Sa signification humaine, son sens astrologique, demandent un fin doigté psychologique : il est fortement déconseillé de jouer au guru avec l'intimité du cœur d'autrui.
Le chiel la violant sans cesse pour asseoir sa domination, son emprise et sa vampirisation sur nous, je vous recommande une très grande prudence lorsque vous soulevez un point astro révélé par le local seul.

****

Prospective :
L'explication des RET du SORI DXA se fera sur une page spéciale, encore indéterminée, car elle requiert Recherches & Dévelopements supplémentaires pour plus de fiablité.