Nous voici rendus à l'étape précédant l'HérOmbre : le Synthèsis, qui regroupe l'ensemble des infos astro du DXA et permet la construction ultime avant l'interprétation :
D'abord, les planètes en Signes, puis la synthèse des Formes, le récapitulatif des Contacts, puis celle des Hiérarchies et des Appels et enfin le soriaspectral post-hiérarchique.
Ensuite une illustration récapitulative, car un document de ce genre est fort utile pour l'HérOmbre.

PLANÈTES EN SIGNES

Signes Helio

Comme déjà signalé, je n'ai pas encore de preuves objectives d'un zodiaque héliocentrique et cherche à le fonder, car l'observation, la pratique et l'inspiration de GEI me confirment son existence possible ... Déjà signalée également, la nécessité d'un débat collectif pour résoudre cette question, que je ne veux, ni ne peux à moi seul, trancher définitivement.
Peut-on nier les Longitudes hélioécliptiques : Jupiter, Saturne-Neptune, Uranus et Pluton, auraient-ils changés à ce point que leurs Signes s'évanouissent dès qu'ils sont vus en Hélio ? Que les lentes changent peu de Signes, car de longitudes, est normal, quoique j'ai vu pas mal de cas où il faut faire attention, surtout en fin ou début ...

La Terre est forcément en Gémeaux à 69°, puisque le Soleil est en Sagittaire à 249° !
Que Mercure la suive indique "une conjonction inférieure", et sans l'Hélio, qui peut le savoir ? En tous cas, toujours vérifier en hélio, les positions des rapides et des moyennes : j'ai pu rectifier ainsi beaucoup d'erreurs sur elles quand on les analyses "en Signes", car vues dans le seul TopoGéoÉcliptique.
Choisir le Zodiaque physique comme signifiant de l'Hélio ? J'aurais pu également choisir l'Archétypique de Young (Sensation-Sentiment-Pensée-Intuition), en apparence plus adapté à l'Intégration, en réalité plus Sujet ... Et puis, des archétypes se promènent-ils dans le ciel ?

 

Que le Zodiaque réflexologique soit plus relationnel, qui s'en offusquera ?

Ce n'est qu'après un long apprentissage multimillénnaire que l'Humanité a pu re-jouer dans son système nerveux les rythmes célestes, qu'ils l'ont marquée au point d'être un conditionnement naturel parmi bien d'autres, finalement.
Si cela n'est de la Relation, avec nos synchroniseurs temporels et leurs réajustement permanents, qu'est-ce donc ?

Ici, la F+ et la V- sont dominantes : 7 planètes contre trois pour la F-, quatre planètes, dont les dominantes, en V- contre deux en V+ seulement.
La L- l'emporte par les Hiérarchisations sur la L+ et la V+, alors que toutes les trois n'ont que deux planètes pour les activer.

Je ne sais s'il faut compter les Rangs pour hiérarchiser les Signes, et laisse le soin à celles et ceux qui se sentent d'y répondre, de nous prouver que Oui ou bien Non ...

Dans l'HérOmbre, on verra mieux les formules d'inadaptation.

Signes Rela

 

Signes équa

J'aurais aussi des difficultés à justifier ce zodiaque-là en Équatorial, mais il fallait bien en choisir un, car sa réalité est incontournable.
Le zodiaque physique pouvait aussi faire l'affaire, mais il m'a semblé encore plus intégrateur et je l'ai situé en Hélio pour cette raison ...

Le rapport Déclinaison-Ascension droite n'est simple que pour le Soleil et j'ai vu trop de cas où avec les autres planètes, ça ne collait pas du tout : on ne peut l'étendre ainsi, comme Richard l'affirme sur son site.

Même Rétrograde, Pluton avance de 6° (149° équatoriaux) sur le géoécliptique (143°) et reste bien sagement en Lion (141° hélio).

L'inducteur est important : d'abord il est Grand Pouvoir, il touche l'Ombre et la PénOmbre marsienne, à sa place.
Se rappeller qu'en Local, ces trois-là ont bien des trucs à résoudre ...

Le sens des Ensembles est le plus fort : 5 planètes à lui tout seul !
Ah, les synhtèses pellardiennes sont bien les meilleures en Astrocondi ...

SYNTHÈSE DES SIGNES

Elle se fait en prenant la hiérarchie planétaire IRO.

L'écart de 7 rangs entre le R et Lune-Mars indique une nette domination du R Gémeaux-Sagittaire, avec toutefois une particularité : la Lune est en Gémeaux dans les trois ! Avec Mars, elle est co-dominante, et favorise donc une légère supériorité du Gémeaux "Intégration" sur le Sagittaire Relation/Objet.
Quand on a vécu prophétiquement, comme moi, le "Grand Oui" de Richard, cela n'étonne guère ! Ce fût le seul cas de ce genre.

Le e intensif, se partageant la quarte hivernale complète (Poissons-Verseau-Capricorne) semble charnière structurelle, tandis que le Grand T de l'Ombre, spatio-temporel, attend "l'Heure de Dieu", qui viendra "en lieu et en temps", j'en suis certain.

Nous le verrons sans doute à l'HérOmbre final, mais je pense que le rôle de Jupiter Taureau, qui verrouille les rapports entre Le R du Héros et le E de la PénOmbre, est celui d'un pivot réaliste et fiable, redistribuant les énergies avec autant de sagesse que de gourmandise ...

Finale Signes

 

SYNTHÈSE DES FORMES

finalef ormes

Pour se souvenir plus facilement des 4 thèmes du DXA d'RP, extrayons leurs formes, aussi épurées que possibles :
• La Sujet est la plus "fermée", avec une forme propre au Local, tandis que la plus ouverte, la plus "inachevée" diront les gestaltistes, est celle de l'Intégration.
• Quand on connaît un peu Richard et ses renvois permanents à une Intégration toujours ouverte sur l'Inconnu X, ça tranche avec ses rares, mais dures, fermetures "sujet", justement !
• On peut également observer que celle de l'Objet est plus discontinue que les autres, tandis que la Rela cherche l'équilibre ...

A noter : c'est mon œil qui voit cela, et si le vôtre voit tout autre chose, faut pas hésiter à en discuter !
Relativisons le "R", car il a une tendance naturelle à se figer en s'auto-proclamant "Roi de sa vue" ...
Bien sûr, si vous êtes globalement d'accord avec moi, sur ce regard-là, inutile de se chamailler pour rien !

 

SYNTHÈSE DES CONTACTS


Contacts

Hier, après un oubli, dû au fait d'avoir pris des exemples différents durant l'exposé de la méthode DXA, je rectifie les Contacts d'RP.

Selon les Référentiels SORI, la plus constante est Vénus : 3 réf sur 4 en Post, sachant que seul le Sujet inverse le sens du contact ...
Si on rajoute le fait de sa position charnière par l'isolani intégration et le grand nombre d'appels qu'elle reçoit, ça la qualifie de manière particulière

Lune, Mars et Jupiter sont les seules à être dans les 4 phases en 4 réf ...

Pluton reste en 2 phases selon les Axes du DXA : Pré-contact I/O et plein-contact S/R.

Quand aux autres, elles répètent toutes 1 phase et cela peut être significatif en SORI :
• SolyTerre et Pluton 2 fois le Pré
• Mercure et Uranus 2 fois la Mise
• Saturne et Neptune 2 fois le Plein

 

SYNTHÈSE DES HIÉRARCHIES

Finale

 

Une difficulté avec la méthode DXA, venue sur le tard avec sa pratique, est le calcul de la 5 ème hiérarchie :

1 - Soit on fait la Somme des sommes hiérarchiques finales, avec les égalités départargées
2 - Soit on fait la Somme des sommes totales de Rangs, sans égalités départagées.

Inutile d'éluder la question, il faut bien faire un choix et le mien se porte sur le deuxième terme de l'alternative : en premier, parce que l'on n'a pas besoin de trancher les égalités, en second parce qu'elle me semble plus globale, moins réductrice et tenant compte du fait que ce sont bien 4 thèmes que l'on synthétise, et non un seul.
Quand j'étudie 1 seul Réf' SORI, je garde la finale du référentiel en question, avec égalités départagées.
Cela ne touche pas les extrêmes Héros et Ombre, mais plutôt entre les deux, comme j'ai pu le voir fréquemment.

 

SYNTHÈSE DES APPELS

Porter chaque Appel et chaque Réponse en IROS, compter comme suit :

1. Le nombre d'appels de chaque planète. S'il n'y en a pas = 0
2. Le nombre de Réponses. S'il n'y en a pas = 0
3. Pour chaque niveau RET, additionner les Appels / les réponses.
Ex : T = 22/7 = 22 appels pour 7 réponse et t = 14/5 = 14 Appels pour 5 Réponses.
4. Faire la somme des 2 familles pour avoir le total du niveau.
Ex : T+t = 22+14 = 36 Appels et 7+5 = 12 Réponses, donc Famille tT = 36/12 = 36 appels pour 12 réponses.
5. Notez-les dans l'ordre hiérarchique des Appels-Réponses : le plus d'appels et le plus de réponses l'emportent, mais le rapport Appels/Réponses peut se compter aussi pour départager.

Exemple RP :

• La famille tT l'emporte : 36/12 = 3 = Fait plus d'Appels et de Réponses à elle seule que les deux autres réunies.
• La famille eE en second : 16/6 = 2,6
• La famille rR en dernier : 18/4 = 4,5

Vous savez maintenant quel niveau est dominant en Appel et en Réponse et quel est le plus faible, directement issus de la hiérarchisation finale en Rangs totaux.
Vous pouvez ainsi définir la direction la plus naturelle dans nos efforts d'équilibre et d'harmonie, que vous utiliserez dans l'HérOmbre Final : en corrigeant le Héros, en stabilisant avec la PénOmbre ou en intégrant son Ombre ...

finale Appels

 

SORIASPECTRAL POST-HIÉRARCHIQUE

Pour vous donner un aperçu du SoriAspectral d'RP avant ses Hiérarchies ...

Invariants d'Interface
Lune-Mercure et SolyTerre-Mercure

Invariants
Lune-Soleil, Saturne-Neptune, Uranus-Saturne/Neptune,

Super-Intégrateurs
Lune-Mars, SolyTerre-Mars, Mercure-Mars, Vénus-Uranus, Mars-Jupiter, Mercure-Saturne/Neptune

Intégrateurs
Mercure-Vénus, Vénus-Jupiter, Pluton-Saturne/Neptune

Connecteurs
Vénus-Saturne/Neptune

Coupleurs
Soleil-Pluton, Soleil-Saturne/Neptune, Jupiter-Pluton,

Isolanis
Lune-Uranus, Lune-PLuton, Mars-Pluton, Mars-Uranus, Soleil-Vénus, Jupiter-Uranus, Mars-Vénus et Mercure-Pluton.

Pre H

 

Post H

La Hiérarchie du SoriAspectral se fait en 2 temps :
1 - Additionner les rangs des planètes selon la "Hiérarchie des Rangs Totaux", car sur 10 c'est trop petit, et diviser la somme par le nombre de Référentiels :
- Invariants et SuperIntégrateurs / 4.
- Intégrateurs et Connecteurs / 3.
- Coupleurs / 2.
- Pour les Isolani = / 0 = sans division

2 -Départager les Aspects, en additionnant leur nombre en SORI :
Majeurs = Conjonction = 0 et Opposition = +1
Moyens = Trigone et Carré = +2
Mineurs = Sextile et Demi-carré = +4

Exemples :
• SolyTerre-Mars = 47+68 / 4 = 28,75, mais pour signaler que c'est Carré-Sextile-Sextile-Sextile, je rajoute 2+4+4+4 = 14, ce qui donne 42,75.

• Mercure-Lune = 43+70 / 4 = 28,25 (+0+1+1+1) = 31,25 etc.

Les Aspects SORI aux valeurs les plus faibles passent en premier ! Les Planètes sans Aspect ne sont pas comptées., même s'il faut les connaître, pour une synastrie, par exemple.

Dans la figure suivante, pour préparer l'HérOmbre, nous allons faire le listing des Aspects, du plus fort au plus faible, sans en oublier ...

 

Avec le listing de tous les Aspects hiérarchisés, nous commençons à entrer dans la construction de l'HérOmbre.

Tout d'abord, ayez bien à l'esprit qu'il y a trois hiérarchisations combinées : celle des Planètes, celle des Référentiels SORI et celle des Aspects Majeurs-Moyens-Mineurs, ce qui explique que les Isolanis se retrouvent dans l'Ombre. Mais leurs rôles, soit dans la remontée de l'Ombre au Héros, soit dans l'agravation de l'Ombre, n'en sont que plus signifiants ...

Noter les écarts et les surprises, assez rares dans le DXA d'RP, alors que dans d'autres, elles sont bien plus nombreuses, comme nous le verrons sans doute avec les exemples de Copernic ou d'E. Le Danois :

• La Conjonction SolyTerre-Mercure ne totalise que 22,5 Rangs sur 15 maximums possibles !
C'est important avec la méthode DXA : une vraie dominante, s'il en est ...
• La 3 ème place du super-Intégrateur en "rupture de niveaux RET", car Mercure non eE et Mars non RT (formules inverses), alors que ce sont des aspects moyens et mineurs, et qui passe avant Soleil-Lune est une "petite surprise du Héros" que nous analyserons ...
• La Conjonction Saturne-Neptune fait une spectaculaire "remontée de l'Ombre" : 7 ème avec 48 Rangs. Ce qui fait comprendre que le super-Intégrateur mercurien tT suit juste derrière.
• Assez surprenants également le super-Intégrateur E Mars-Jupiter à la 10 ème place et celui de Vénus-Uranus à la 11 ème.
• L'Isolani Intégration de la conjonction Vénus-Mars en Poissons me semble la chanière structurelle du Héros à la PénOmbre. Quelle signification pourrons-nous en retirer ?

• Les Aspects discontinus de l'Ombre peuvent accentuer les défauts du Héros ou bien alourdir l'Ombre, selon les référentiels SORI concernés : le demi-carré Soleil-Vénus, le Carré Mercure-Pluton, le demi-carré Lune-Uranus et le carré Lune-Pluton en Objet, l'opposition Sujet Mars-Pluton, les Carrés Jupiter-Pluton en Inté/Sujet

• Tandis que les Aspects continus aident à la remontée de l'Ombre au Héros : les sextiles de Pluton à Saturne-Neptune, l'isolani intégration de Mars-Uranus et de Jupiter-Uranus ...

listing Aspects

 

ILLUSTRATION RÉSUMANT L'ENSEMBLE

 

Synthesis

 

Nous allons construire l'HérOmbre dans la rubrique suivante.


Merci aux internautes qui auront persévéré jusque là !